Claire Arnal

Claire Arnal

Née à Paris en 1969, Claire Arnal commence les cours de l’Académie des Beaux-arts de Chaville (92) dès l’âge de 9 ans et poursuit sa formation en parallèle de ses études et de son activité professionnelle de commerce international. Elle apprend le dessin au sein des ateliers des Beaux-arts de la ville de Boulogne et de Paris.

Ce sera en 1997 que, littéralement, elle « entre en peinture » suite à sa rencontre avec le peintre expressionniste Jean-Yves Guionet, dont elle suivra l’enseignement hebdomadaire pendant 8 ans.

Cette rencontre lui permet de réaliser le passage de l’activité de loisir et de la position d’amateur à celle plus constitutive d’artiste peintre. Elle y découvre le plaisir de la composition, la faculté de repousser les limites techniques et artistiques, le travail sur l’infini des couleurs, des textures et des matières. Ce sont ces derniers points qui caractérisent son approche picturale, lui permettant d’associer le doux, le poétique, le vibrant à son œuvre.

« J’ai appris la recherche du mouvement, la patience et le courage de toujours faire, défaire, refaire. Depuis je n’ai cessé de pratiquer la peinture en suivant différentes techniques : huile, acrylique, encre, collages… »

Utilisant la brosse, le couteau, le chiffon, qui lui permettent d’obtenir des contrastes dans la matière, des effets, des lumières, elle les assemble ou les dispose de façon sensible, souvent au sein d’une même œuvre, pour susciter l’émotion.

Née à Paris en 1969, Claire Arnal commence les cours de l’Académie des Beaux-arts de Chaville (92) dès l’âge de 9 ans et poursuit sa formation en parallèle de ses études et de son activité professionnelle de commerce international. Elle apprend le dessin au sein des ateliers des Beaux-arts de la ville de Boulogne et de Paris.

Ce sera en 1997 que, littéralement, elle « entre en peinture » suite à sa rencontre avec le peintre expressionniste Jean-Yves Guionet, dont elle suivra l’enseignement hebdomadaire pendant 8 ans.

Cette rencontre lui permet de réaliser le passage de l’activité de loisir et de la position d’amateur à celle plus constitutive d’artiste peintre. Elle y découvre le plaisir de la composition, la faculté de repousser les limites techniques et artistiques, le travail sur l’infini des couleurs, des textures et des matières. Ce sont ces derniers points qui caractérisent son approche picturale, lui permettant d’associer le doux, le poétique, le vibrant à son œuvre.

« J’ai appris la recherche du mouvement, la patience et le courage de toujours faire, défaire, refaire. Depuis je n’ai cessé de pratiquer la peinture en suivant différentes techniques : huile, acrylique, encre, collages… »

Utilisant la brosse, le couteau, le chiffon, qui lui permettent d’obtenir des contrastes dans la matière, des effets, des lumières, elle les assemble ou les dispose de façon sensible, souvent au sein d’une même œuvre, pour susciter l’émotion.